Quelle différence entre présence et visibilité sur le Web ?

15 Sep 2014 0 No tags

Il existe une différence fondamentale entre présence et visibilité sur Internet qui part du constat suivant. Le volume d’informations du Web est tout simplement gigantesque. Pour trouver les informations souhaitées, les internautes utilisent des moteurs de recherche qui se sont spécialisés dans la découverte et l’indexation des données numériques. Or, ces moteurs encouragent (contraignent) les sites Web à utiliser des pratiques dictées pour faciliter leur travail en contrepartie d’une meilleure visibilité gratuite : le référencement naturel.

La différence entre présence et visibilité réside donc dans la capacité des sites Web à appliquer les consignes des moteurs de recherche… Explications.

La présence Web, reliquat des années 90

Dans les années 90, lorsque le Web a commencé sa vertigineuse ascension vers ce qu’il est aujourd’hui, les pages étaient moins nombreuses. Les moteurs de recherche n’existaient pas et on trouvait du contenu en connaissant l’URL ou l’adresse IP d’un site Web. Au milieu 90, les annuaires ont fait leur apparition. Et ça a tout changé : on pouvait désormais être trouvé via des recherches pour peu que son site soit présent dans l’annuaire ! Les annuaires ont alors rapidement percé et ont changé l’usage d’Internet. Puis fin 90, Google est apparu

L’idée de Google était moins simpliste que les annuaires : indexer automatiquement les contenus et les classer selon leur popularité, le fameux pagerank. Depuis, ce classement n’a cessé d’évoluer en venant s’enrichir de nouveaux paramètres. On liste aujourd’hui près de 300 critères de classements utilisés pour le référencement.

Dans les années 90 donc, il suffisait de référencer son site sur un annuaire pour être présent sur le Web : les annuaires ressortaient les informations sans classement particulier et la problématique de la visibilité n’était pas encore un enjeu crucial pour les entreprises. Seulement dans les années 2000, avec les ajouts successifs sur l’algorithme de Google et la montée en puissance du Web business, la donne a changé.

La visibilité sur Internet

Depuis 2000, le Web a grossi, s’est transformé, s’est organisé dans un capharnaüm géant. Il ne suffit plus d’être présent sur le Web pour toucher une audience : les informations sont bien trop nombreuses pour être aisément trouvables. Des milliers de pages Web sont créées chaque jour. S’octroyer les faveurs des moteurs de recherche est devenu vital : c’est à dire pour faire simple, être dans le top 3 de la SERP de Google (SERP : Search Engine Result Page).

Pour ce faire, différentes techniques d’optimisation de positionnement (SEO) ont successivement été utilisées. D’abord basées sur le pagerank, l’objectif premier a toujours été de créer des liens vers le site à optimiser. Qu’il s’agisse de backlinks réels, payants ou de fermes de liens, le fait d’obtenir un nombre important de liens entrants faisait monter dans les résultats de recherche. Cela a engendré des systèmes automatisés de création de liens sur des domaines créés pour l’occasion… Des fermes de contenus qui monétisaient les liens… Bref du Web sans valeur.

Puis Google a décidé de combattre ces pratiques en introduisant la notion de qualité des liens. Dorénavant, il ne suffit plus d’avoir des liens entrants pour améliorer son positionnement, il faut également qu’il s’agisse de liens de qualité, avec un contenu frais en rapport avec le sujet traité. Petit à petit, Google a modifié son algorithme pour combattre le Web sans valeur, ce qui a parfois provoqué des chutes vertigineuses de positionnement.

Les techniques SEO ont alors évolué jusqu’à ce que les moteurs de recherche eux-même communiquent sur leurs attentes. Google va même jusqu’à publier en 2010 un guide SEO à destination des producteurs de contenu.  Les consignes sont techniques : sitemaps, format des urls, balises HTML à utiliser, pertinence des liens ; mais éditent également des règles sur le contenu : choix des mots, présence d’images, unicité du contenu, etc. Cette démarche certes contestable a pour vocation à simplifier la mise en valeur des contenus qualitatifs. Autant vous le dire tout de suite, mieux vaut suivre les règles de Google sous peine de descendre au fin fond des SERP… Ainsi, la visibilité Web gratuite est directement fonction des moteurs de recherche et de leurs attentes. Quand on paye, les choses sont bien évidement différentes.

En conclusion

La présence sur Internet signifie posséder un petit espace sur le Web. Peut être que vous ne vous souciez pas de l’audience, peut être qu’il s’agit simplement d’être en ligne  pour l’indiquer sur vos cartes de visite… Ne pas avoir de trafic n’est pas grave : vous êtes déjà présent sur la toile, et c’est le principal.

La visibilité sur Internet signifie que vous êtes atteignables via les moteurs de recherche. Certains mots clefs et certaines recherches utilisateurs font ressortir votre site dans le top des SERP. Vous proposez régulièrement du contenu à forte valeur ajoutée et vous avez compris que les moteurs de recherche sont un allié de taille pour capter du trafic Web. Mais c’est le résultat d’un long travail et d’un investissement numérique non négligeable !